Les quais de gare

Publié le par Brad-Pitt Deuchfalh

Sur les quais de gare, y'a toujours des gens qui pleurent. Parmi eux y'aura toujours ma mère. C'est comme ça, ma mère ne supporte pas les gens qui partent. C'est plus fort qu'elle : maman pleure quand elle dit au revoir.

J'entre dans le salon, maman est assise sur une chaise, papa dort dans le canapé. Il fait noir. La lumière de la télé fait clignoter les ombres. Maman tricote.

Entre deux silences, Crocheton me fait un sourire et je le vois malgré la télé qui braille et papa qui ronfle. Crocheton me fait un signe de tête. Ça veut dire "regarde maman". Je regarde maman.

Voir maman pleurer, ça me fait toujours une boule au cœur… maman pleure. Le nez dans son tricot comme si de rien. Mais je vois bien que maman pleure.
Maman pleure, papa ronfle. Crocheton sourit. Et la télé, putain, la télé qui braille.

M'man.
Je dis m'man mais elle se retourne pas, elle renifle d'abord, s'essuie les yeux et puis se retourne en souriant. Un sourire encore humide.

Tu pleures ?
Je sais bien qu'elle pleure. Mais elle dit nonon. Nonon j'pleure pas. Et moi je souris. Arrête, m'man…

Pourquoi tu pleures ? je lui demande pour la deuxième fois parce que je sais bien que la première elle va me répondre "pour rien, ça va." Pourquoi tu pleures ?

Maman pleure parce qu'Arnaud est parti. Maman pleure et papa ronfle. Tout ça dans le noir qui clignote et la télé putain. Maman pleure parce qu'Arnaud est parti et tout le monde s'en fout que maman pleure. Tout le monde s'en fout.

Je pourrais bien lui dire que c'est pas une grosse perte et que c'est peut-être mieux comme ça. Qu'Arnaud, il était quand même un peu tarte et qu'il était pas vraiment à sa place. Mais je lui dis pas. Parce que maman elle l'aime bien Arnaud. Et qu'Arnaud est parti.

Maman a tout fait pour qu'Arnaud reste mais y'a rien eu à faire. Elle en a passés des coups de fil. Mais ça n'a rien donné. Arnaud est parti quand même.

Maman se lève. Je vais faire pipi qu'elle dit. Mais je sais bien qu'elle va s'éponger les yeux au PQ. Elle va se torcher la tristesse maman. Parce qu'elle est comme ça ma mère : elle pleure comme d'autres pissent. Elle a trop d'eau dedans.

Sa chaise qui crisse sur le sol ça réveille papa. Il se relève doucement dans le canapé. Il écarquille les yeux. Je le regarde. Qu'est-ce qui s'passe, il me demande et je lui dis : nan rien, maman pleure. Alors il sourit. Maman pleure et papa sourit.

Et la télé putain qui confirme : avec seulement 16% des votes Arnaud ne participera pas à la tournée de la Star Ac.

 



Créer un lien


Publié dans Au jour le jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Aelita 01/10/2006 16:48

Je me suis faite avoir comme d'habitude, pour pas changer...
Toujours aussi génial! Bravo!

Framboise 05/12/2005 16:25

salut, je ne tricotes pas,en fait je n'ai jamais pu apprendre,Je préfère manier d'autres outils, mais il m'arrive de pleurer quand ceux que j'aime partent. tu vois je ressemble un peu à ta mère. merci pour ta visite chez moi.

Miora 08/11/2005 11:25

Super ce nouveau design! ca ressemble à l'idée que je me fais d'un ado rangé ( comme les textes que tu écris, le langage que tu utilises) et pas dérangé ( usant exagérément de l'écriture sms et d'expression bizarres pour revendiquer une certaine jeunesse).

2ligne 06/11/2005 13:24

Excellent
Ravi de te savoir de retour

Faniole 06/11/2005 11:15

joli joli mais un peu previsible quand meme ;)