Le retour

Publié le par Brad-Pitt Deuchfalh

Deux mois qu’on avait pas de nouvelles. Deux mois qu’on avait pas de nouvelles et puis driiing je décroche et c’est Crocheton qui dit alors comment ça va la vie ?

Deux mois que Crocheton est parti. Deux mois que Crocheton a mis sa vie dans son sac. Deux mois que la vie a changé. Que tout a changé. Que tout est différent et puis driiing c’est Crocheton au bout du fil qui dit je reviens.
Crocheton revient.

Crocheton revient et c’est pas possible. C’est pas possible j’lui dis, Croch’, merde, nan.
Mais si, il dit.
Il dit « si ».
Putain. Crocheton revient.

Moi je lui dis mais pourquoi Croch’ ? Si t’as besoin d’argent moi je t’en donnerai, j’ai 100 euros si tu veux je te les donnerai et Croch’ dit Brady Brady et moi je dis nan merde Croch’. Mais Crocheton revient.

Crocheton est parti. Y’a deux mois il est parti à Paris vivre sa vie et c’était comme une bombe dans la maison. BOUM ! Crocheton qu’arrête ses études. Crocheton qui dit je veux vivre ma vie je m’en vais je pars. Les études c’est fini, j’veux être libre. Et aujourd’hui Crocheton qui dit je rentre. Je vais me réinscrire à la fac.

« Je vais me réinscrire à la fac » et BOUM.
Je vole en éclats. C’est dans ma tête que tout explose.
Mon frère était un révolutionnaire et de l’écrire ça me déchire : était.

Crocheton dit je vais me réinscrire à la fac et c’est comme si Crocheton disait papa avait raison.

T’as pas le droit j’lui dis ! T’as pas l’droit ! T’as balancé une bombe et maintenant tu veux tout reconstruire, capituler, te rendre, te déclarer prisonnier ?! T’es parti Croch’, t’as foutu le feu à la vie et maintenant tu reviens la queue entre les jambes et c’est papa qu’avait raison : tu vas te réinscrire à la fac !!

J’en pleure. Le téléphone est trempé.
Et Croch’ qui dit qu’il faut qu’il se réinscrive à la fac. Que c’est comme ça. Qu’il rentre demain pour se réinscrire.

Y’a deux mois Croch’ est parti. Avec rien. Et tout ce qu’il a pas emmené avec lui ça a fait un trou dans la maison. Et aujourd’hui Croch’ a plus de sous, plus d’argent, plus rien. Et vivre sans argent c’est pas facile qu’il dit. Et je comprends. Alors je finis par dire je comprends… je comprends…

Mais il dit nan.

Nan tu comprends rien Brady. Tu comprends rien. Je vais juste me réinscrire à la fac. Je vais pas reprendre mes études. Faut juste que je sois inscrit à la fac pour continuer à toucher le fric des bourses universitaires. C’est tout. Mais après-demain, je repars.

Et sinon toi, depuis deux mois, comment ça va la vie ?


[mp3]

Texte lu par Soliman



 


Publié dans Au jour le jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

1977 23/12/2007 09:39

Nan, merde, j'ai toujours pas anticipé la fin ! Je suis nulle en anticipation, voilà :'(

K. 30/10/2007 17:03

Ouais mais faut qu'il passe ses partiels Croch' pour toucher ses bourses nan?Ouai hein?

Bernard 20/10/2007 03:59

mdr trop bon ce blog :)

lily 19/10/2007 13:29

Il est gonflé Crocheton! Pas de nouvelles pendant deux longs mois!
Ma mère, elle aurait appeler la police, les pompiers, le FBI, la DGSE et le KGB.
Non, vraiment, quand je suis partie de la maison, elle appelait tous les jours pour savoir si j'aimais ma nouvelle vie ou si je mangeais équilibré.
bon, je dois bien l'avouais, elle fait pareil encore maintenant.

BBK.mel 18/10/2007 23:12

Ouf Brad est toujours là ! Et toi depuis deux mois, comment va la vie ?