D.A.

Publié le par Brad-Pitt Deuchfalh

D.A.
Directeur artistique.
C’est ça que je suis : directeur artistique. Pour une très, très, très grosse boite. Et je gagne un paquet de fric. Juste pour dire nan coco, nan ! j’ai dit fushia, pas magenta ! Mais putain, qui m’a foutu un graphiste pareil ? j’ai pas quitté mon taf chez Publicis pour venir worker avec des baltringues !
Après je fais un tour sur moi-même en disant : il est où mon coca zéro ?
Et moi je lui dis : oh. Sérieux. T’as bossé chez Publicis ?
Et Crocheton, lui, il répond : nan.

Crocheton, c’est mon frangin, alors je le sais : Crocheton c’est le genre de mec qui serait prêt à inventer l’histoire la plus hallucinante que t’as jamais entendue rien que pour te faire croire qu’il est ce qu’il est pas.
Si un jour il est clodo, il dira à maman qu’il mange du caviar, c’est sûr. C’est mon frère alors je le sais.
Croch il dit toujours « un mythe, ça se construit ».

Crocheton ça fait 8 mois qu’il est parti à Paris. Huit mois qu’il dort tête-bêche dans les neufs mètres carrés de la chambre de bonne de Postiche. Six mois qu’il est pas rentré. La dernière fois c’était pour s’inscrire à la fac, histoire de toucher les bourses universitaires, un peu de fric pour pouvoir manger.
Six mois qu’on l’a pas vu et puis il rentre dans la maison et ça fait wouha quand il passe la porte. Pas parce que ça fait longtemps qu’on l’a pas vu. Pas parce qu’on hallucine de le voir tout amaigri avec des poches sous les yeux et un vieux pull troué nan. Pas parce qu’on est tous contents de le voir. Nan. Ça fait wouha parce que Crocheton a trop la classe avec son costume Gucci, sa chemise Christian Dior et sa cravate Paul Smith.

Wouhaaa !

Quand je lui demande où il l’a eu, son super costard Gucci, il me répond juste qu’il l’a payé seulement et moi je dis hein ? Trois mille euros ?! Tu rigoles ?
Mais nan, il rigole pas.

Mon frangin, quand il vide son sac de voyage plein de trucs Kenzo, Hugo Boss et Gucci je lui dis juste mais putain. Après je dis rien. Donc ça fait du silence. Et encore après, au moment où il relève les yeux vers moi, je dis mais putain, Croch’, comment tu fais pour te payer tous ces trucs ? Et c’est là qu’il me dit déa.
Directeur artistique.

Après il me raconte tout de A à Z et en accéléré ça donne ça :

1er août 2007 : Crocheton dit qu’il s’en va, qu’il va vivre à Paris. Qu’il arrête ses études, qu’il veut vivre sa vie.

2 mois plus tard (oct 2007) : Crocheton rentre pour s’inscrire à la fac. Mais vraiment juste pour s’inscrire. « Pourquoi ? »
Réponse : pour toucher le fric des bourses universitaires, 3200 euros pour l’année. Juste de quoi manger.

15 jours plus tard : Croch’ va à la banque et fait un emprunt étudiant de 5000 euros. Quand il me dit ça je lui dis putain t’es fou, comment tu vas faire pour rembourser ?!

3 jours après, Croch a tout dépensé :
-un costume Gucci, une chemise Christian Dior, une cravate Paul Smith : 4000 euros.
-Parfum, chaussettes, coiffeur, divers : 1000 euros.
Il a plus une thune.
Il a juste son bac.
Et il squatte dans la chambre de bonne de Postiche.
C’est là que je dis : mais putain Croch’, qu’est-ce qui t’a pris ?
Il répond pas, il sourit.

5 mois après (hier) : Crocheton veut me faire croire qu’il est directeur artistique pour une très, très, très grosse boite. Depuis le 1er novembre. Qu’il gagne 3000 euros par mois, met des costumes coupés sur mesure avec que des marques en i et des chaussures à 500 euros. Qu’il a un iphone. Un scooter. Et qu’il mange au restau.

Mais faut qu’il arrête de mentir. Voilà, c’est là. C’est là, quand je lui dis qu’il faut qu’il arrête de mentir. Qu’il faut qu’il arrête de mentir parce que c’est pas en s’endettant et en dépensant ce fric qu’est pas le sien. Qu’il faut qu’il arrête de mentir parce que c’est pas en tournant sur lui-même en prenant des airs de diva qui rit aux éclats. Qu’il faut qu’il arrête de mentir parce que c’est pas en s’inventant une vie qu’est pas la sienne. Qu’il faut qu’il arrête de mentir parce que c’est pas en s’habillant comme si il était riche qu’il va devenir riche.
C’est là, quand je lui dis qu’il faut qu’il arrête de mentir, que si il a besoin de fric, j’en trouverai, je lui en trouverai je le jure, mais faut qu’il arrête de mentir. C’est là, quand je lui dis tout ça en lui serrant le bras, que je le vois, dans sa main, le papier qu’il me tend.
C’est un CV.
C’est pas son cv à lui, nan, c’est le CV d’un gars qu’est passé dans les meilleures écoles et qu’a fait tellement de trucs exceptionnels dans les agences les plus connues du monde que c’est presque pas croyable. C’est le cv idéal. C’est le cv tout en anglais d’un artiste génial, d’un génie de la communication, un gars qui a inventé les meilleures campagnes publicitaires de ces 10 dernières années, qui a bossé pour les plus grandes chaînes de télé, le cv d’un mec super jeune qui a 20 ans d’avance sur tout le monde et une expérience professionnelle hallucinante. Un mec que tout le monde s’arrache. Le genre de mec qui se pointe à un entretien d’embauche en costume Gucci et cravate Paul Smith. Le genre de mec qui doit même pas exister.
Dernier employeur : Publicis.

En haut du cv, y’a un nom. C’est celui de mon frère.




 


Publié dans Au jour le jour

Commenter cet article

Marie-Lore 13/05/2008 22:46

Bon, on bosse quand ensemble?
;o)OOO00o

Martin-Lothar 08/05/2008 21:27

Bon, c'est quoi ce bordel endormi, hein ? Brad s'il te plaît, ne t'endors pas trop sur tes lauriers de merde qui sont des herbes souvent délétères et délicate sinon plus dures à cuire que toi.
Puisque que tu as si bien commencé ; continue bordel de nom de dieu ! Et de cette façon, tu ne mourras ainsi que nobélisé (ou académichien dans le pire des cas) Oui, c'est dur, mais hein !
Au moins, tu nous auras fait plaisir !
Allez ! Au boulot moussaillon ! Et on ne rouspète pas hein ! Sacrebleu de mille sabords de putain de sa mère !

Antoine 07/05/2008 20:00

Fantastique.
S'il n'y a qu'un mot, se serait celui-ci.

Mais il serait bien trop simple de n'utiliser qu'un seul mot, aussi rajouterai-je : miraculeux, juvénile, fascinant, addictif, passionnant, entrainant, motivant.

Je crois que les meilleurs y sont.

Cela fait deux jours que j'ai découvert votre blog. Je l'ai lu intégralement.

C'est génial.
Génial parce que vrai et cathartique.
En plus, je m'y retrouve, dans vos écrit (dans une moindre mesure, car ma vie parait moins intéressante, à côté de la votre. C'est du grand art, que de rester naturellement passionant par les mots, malgré, parfois, la piètre qualités des évènement.

Pour faire court : je kiff à donf (xD)

Antoine.

Lionel 07/05/2008 11:38

où est braaaaaaaaaaaaaad ?

locy 03/05/2008 15:21

T'as déménagé ou quoi ? T'as plus internet ? T'es marié ? Tu t'es fait enlever par des martiens ? Tu travailles ? T'as quoi ?