Choux de Bruxelles

Publié le par Brad-Pitt Deuchfalh

Putain les choux de Bruxelles c’est vraiment dégueulasse. Les choux de Bruxelles et le foie de veau. Beurk. Y’a rien de pire ! Ah, si : la langue de bœuf. Putain, ça, c’est vraiment horrible comme viande, à manger : la langue. Avec tous les petits picots dessus.
Par contre, c’est génial à utiliser comme gant de toilette pour se savonner la bite !

Donc bon, je reposais la grosse langue de bœuf, pleine de savon, sur le bord du lavabo quand je me suis dit que quand même c’était peut-être pas normal de faire ça : me savonner le zob avec une langue de bœuf, tout en pensant à Lafleur et sa petite langue rose. Nan, ça doit vraiment pas être normal de penser à Lafleur alors que ma copine c’est Linette.

Lafleur et Linette elles sont super copines et super belles. Elles se baladent toujours ensemble et quand elles passent, tous les mecs se retournent avec une langue énorme qui pend sur leur menton. Pleine de picots. Faut dire que Lafleur et Linette elles ont toujours des chaussettes qui leur remontent à la moitié des cuisses, avec des petites jupes ou des petits shorts encore plus courts que leur culotte. Lafleur et Linette c’est vraiment deux belles salopes qui aiment se faire prendre dans tous les sens. Ouais, c’est ça. C’est ça qu’ils se disent tous, les mecs de mon lycée, quand ils jouent avec leur zob, dans les chiottes, les yeux fermés : que Lafleur et Linette, han han, c’est vraiment deux belles salopes.

Pour Lafleur je sais pas, mais pour Linette c’est sûr : c’est pas une salope. C’est même tout le contraire. Moi depuis le 1er janvier j’ai roulé 386 pelles. Dans toute ma vie, j’ai roulé 386 pelles. Et les 386 pelles que j’ai roulées, je les ai toutes roulées à Linette. Deux mois que je mets ma langue dans sa bouche, à Linette, alors si c’était une salope, à mon avis, je serais au courant.
Par contre, Lafleur…

Le 3 janvier, ça faisait deux jours que je sortais avec Linette, on était au Mariachi, on buvait un café. Sous la table, Linette me tenait la main. Et puis elle s’est levée, pour aller aux chiottes ou chercher un truc à la boulangerie, je sais plus, et là paf, ça faisait pas deux minutes qu’elle était partie que Lafleur se colle à moi sur la banquette et me dit comme ça, au creux de l’oreille : quand vous serez plus ensemble tu me préviendras, paraît que c’est trop agréable comment tu roules des pelles, j’aimerais bien voir ça. Vue plongeante sur la moitié de ses cuisses et, plus près, la moitié de ses seins. La salope…

Des fois, salope, c’est un compliment. Je crois que les filles peuvent pas comprendre ça.
Et je comprends qu’elles comprennent pas.

La boulangerie est de l’autre côté de la rue. Les filles qui disent tout le temps qu’elle doivent faire gaffe à leur ligne, même si elles sont super jolies avec un corps parfait, comme Lafleur et Linette, les filles comme ça quand elles entrent dans une boulangerie pour se pencher sur les jolis petits choux à la crème, les jolis petits choux à la crème sont vraiment dégoûtés. Vraiment dég’. Parce qu’ils savent bien que les filles qui disent tout le temps qu’elle doivent faire gaffe à leur ligne, même si elles sont super jolies avec un corps parfait, ils savent bien, les petits choux à la crème, que ces nanas-là vont pas les manger. Nan. Et les petits choux à la crème, ce qu’ils veulent, c’est être mangé.

Quand une grosse bonnefemme entre dans une boulangerie alors là oui, les petits choux à la crème se mettent à frétiller dans leur vitrine, à sautiller sur place, à piailler comme des oisillons, moi moi… non : MOUA ! Mais quand c’est une fille super jolie qui entre avec son corps parfait en disant qu’elle doit faire gaffe à sa ligne, les petits choux à la crème, ils bougent pas. Ils sautillent pas. Ils sont vraiment dégoûtés. Parce que y’a rien à espérer avec des nanas comme Lafleur et Linette. Alors les petits choux à la crème restent là, serrés les uns contre les autres, à se tenir chaud, les yeux mi-clos.

Mais quand les petits choux à la crème sont tout serrés les uns contre les autres, à somnoler, et qu’une jolie fille, comme Lafleur et Linette, avec son corps parfait se penche au-dessus d’eux en disant qu’elle doit faire gaffe à sa ligne mais que bon, ce serait dommage de laisser ce joli petit chou se perdre et braaam l’avale tout entier, et puis s’aspire les doigts pour avaler la crème, quand une fille super jolie qui doit faire gaffe à sa ligne fait ça, je sais pas si la grosse bonnefemme derrière se dit « la salope…. ».
Je sais pas.
« La salope… »
Mais en tout cas, les petits choux, eux, ils se le disent. Parce que les choux à la crème, ce qu’ils veulent, c’est être mangé. Et quand un petit chou comme celui-là dit d’une jeune fille super jolie avec un corps parfait : wahou, la salope… et se met à fretiller, à sautiller sur place et à piailler, forcément, c’est un compliment. Vous comprenez ?

Donc bon bref, Lafleur venait de me dire : paraît que c’est trop agréable comment tu roules des pelles… j’aimerais bien voir ça mon chou. Je suis son chou. Et je crois que c’est là que je me dis les choux de Bruxelles, putain, les choux de Bruxelles c’est vraiment dégueulasse. Parce que faut que je me concentre sur un truc horrible, histoire de débander vite fait, avant que Linette revienne. Les choux de Bruxelles et le foie de veau. Beurk.
En tout cas Linette non, elle, c’est pas une salope. Linette qui revient, qui s’assied à côté de moi et me met la main entre les cuisses et me caresse par-dessus mon pantalon alors que je bois un demi-pêche au Mariachi avec plein de monde autour, Linette qui glisse ma main sous sa petite jupe et Linette qui s’agenouille et baisse ma braguette, tout ça, c’est des trucs qui arrivent tous les jours, et même Linette qui dit « par-derrière », ouais c’est des trucs qui arrivent tous les jours, dans les fantasmes des mecs de mon lycée. Mais en vrai, ça arrive jamais. Parce que Linette, c’est une romantique.

Avec Linette, on se prend par la main. Linette elle est fragile. Quand je la tiens par la main, j’ai l’impression que je suis important. Des fois je me demande si Linette aussi, le 1er janvier, c’était pas son premier roulage de pelle. Elle ressemble tellement à une biche innocente.
A la Saint-Valentin, je lui ai ramené un bouquet de roses rouges. J’avais l’impression d’être un chevalier. Peut-être que c’est ça l’amour. Offrir des fleurs pour faire plaisir, pour la rendre heureuse. La tenir par la main. Se contenter de juste la tenir par la main.

Le moment où je repense à tout ça, à la langue de bœuf, à Lafleur et aux petits choux à la crème, à la Saint-Valentin, à l’amour et à juste être heureux de tenir Linette par la main, le moment où je repense à tout ça, c’est un moment où il fait noir. Partout. Dans toutes les directions. Je suis dans un lit mais c’est pas le mien. Et dans le noir, tout ce que je vois c’est les chiffres rouges du radio-réveil 05:18.
On a passé la nuit à faire la fête et à boire. Et je sais pas si c’est le boum boum de la musique que j’entends encore dans ma tête ou si j’ai vraiment mon cœur qui tape à fond. En tout cas ça résonne dans le matelas. C’est pt’être parce que j’ai peur. La porte pourrait s’ouvrir d’un seul coup. Dans le noir complet, ça ferait comme un rectangle tout blanc et puis y’aurait la lumière de la chambre qui s’allume alors je me relèverais à angle droit dans le lit et y’aurait une voix énorme qui hurlerait « QU’EST-CE QUE TU FOUS DANS LE LIT DE MA FILLE ESPÈCE DE PETIT CONNARD ?! » et c’est là que Linette émergerait doucement de sous la couette en murmurant « papa… ».

Et lui il hurlerait « ET RETIRE IMMÉDIATEMENT TA MAIN DE SA CULOTTE !! »

Voilà. Je sais pas très bien comment on en est arrivé là mais on y est. Deux mois à s’embrasser, des fois sur les lèvres, des fois avec la langue. Deux mois à se tenir par la main, paume contre paume ou doigts entrecroisés. Deux mois à s’offrir des fleurs ou un café et se donner un rendez-vous, samedi, au Mariachi, à 15 heures et puis paf, on est là tous les deux dans le lit de Linette et j’ai ma main dans sa culotte et le cœur qui tape et tape.

C‘est bizarre d’avoir du respect pour quelqu’un, d’aimer son innocence, sa simplicité, sa naïveté, toutes ces choses qui font que Linette est Linette, sa beauté sans faille, son absence totale d’arrière-pensée, c’est bizarre d’avoir sa main dans la culotte de quelqu’un comme ça. C’est ça que je me dis. Et c’est peut-être pour ça que mon cœur tape si fort dans le dos de Linette. Dans ma poitrine.

Peut-être que c’est de mettre mon doigt, là, qui est bizarre. Dans ce trou-là. Mais je veux pas le mettre dans son sexe, mon doigt, parce que ce serait comme lui enlever un peu de sa virginité, de son innocence. Et je veux pas. Peut-être que c’est con pour vous, mais pour moi c’est presque romantique. Je glisse mon doigt, mon petit doigt, entre ses fesses. Doucement. Tout doucement. Et j’entends ses poumons qui se gonflent d’un coup et puis son soupir. Et mon cœur qui tape et tape dans l’obscurité et le silence. Et j’ose pas bouger mon doigt. J’ai peur. Et puis je sens ses fesses qui descendent, lentement, et puis qui remontent, lentement, autour de mon doigt immobile. Et son souffle régulier, han han. Je sens quelque chose humide contre mes autres doigts. Han han. Et je peux pas m’empêcher de me dire, comprenez-moi, je peux pas m’empêcher de me dire : putain, la salope…

Je suis son chou. Je suis son chou à la crème et braaam elle m’aspire le doigt avec ses fesses. La salope…
Et bien sûr que c’est le plus beau jour de ma vie, bien sûr mais en même temps j’ai envie d’hurler : « mais putain, il est où le romantisme ?! Est-ce que l’amour existe quelque part ? Ou bien est-ce que tout est sali par le cul et par l’envie de baiser !? Est-ce que l’amour ça peut pas être juste joli et mignon comme dans les films ?! » Je voudrais hurler. Je voudrais hurler. Je voudrais hurler mais j’ai trop peur qu’elle se réveille.


[mp3]

Texte lu par Justine Miso.



 


Publié dans Au jour le jour

Commenter cet article

bloody 09/05/2008 09:43

ouah sérieux il se prend pour qui l'autre smg?
bon sinon moi j'ai bien aimé par ce que t'es parti de choux de bruxelles et t'as terminé dans un lit. est-ce une propagande pour manger dans son lit des choux de bruxelles a 5h18? quel est donc le sens caché? non mdr

smg 07/05/2008 20:07

MEA CULPA
je viens rectifier une accusation injuste que j'avais porté concernant le fait que ,peut être tu avais payé(gros) du référencement pour obtenir tant de visites
non c'est une erreur d'appréciation impardonnable de ma part;moi qui me targue de connaitre un peu l'âme humaine- quel bide
en effet , de même qu'il est de bon ton aujourd'hui d'exposer au dessus de la commode Louis quelque chose ou dans le bureau d'un directeur de banque une horreur peinte par un barbouilleur toxicomane il est indéniable que tous tes lecteurs viennent faire provision de mauvaises pensées (ont ils si peu d'imagination qu'ils doivent s'abreuver ainsi de phantasmes par procuration ??) consommateurs excessifs du moralisme distillé par la majorité des médias
ils viennent sur ton blog s'encanailler sans risques
d'autant que , dans les quelques textes que j'ai lu, tu te positionnes a la fois comme l'ange noir et comme le chevalier blanc
je veux dire que la rédemption est incluse dans
la conclusion ce qui est la garantie d'une fidélisation opportune

Gallie 30/04/2008 15:33

Juste un commentaire pour te dire que j'ai acheter ton livre et que franchment j'ai adoré. Tu résume exactement la periode adolescente. Tes textes sont vraiment géniaux et certain m'ont fait explosé de rire. Bref je te souhaite une bonne continuation et je pense revenir plus souvent lire tes nouveaux articles. Bisous Gallie

Garfield 24/04/2008 02:52

ROHHHHHHHHH!!!!! je viens de regarder et j#ai remarqué que ya plein de comm que j'ai cru avoir envoé et qui y sont pas!!!!!!!!!!
Caca et double caca!!!!!!!!

Garfield 24/04/2008 02:45

ahh jadore le truc des choux a la creme... C...chou! je sais c'est debile
Sinon G tout fini maintenant
Par contre je creve encore la dalle et je peux pas me remplir le bidon parce que sinon ca va barder (les meres...)... rohhh G FAIM!!!!