Alors, on fait quoi maintenant ?

Publié le par Brad-Pitt Deuchfalh

MISE A JOUR samedi 26 aout : J'ai répondu et je répondrai à tous les commentaires de cet article. Merci à tous pour vos encouragements et vos conseils (si vous en avez d'autres, je suis preneur) :-)



Y’a des gens qui disent que c’est pas vrai. Que la vie, non non, ça peut pas changer comme ça, en quinze jours. Moi je dis que c’est con de dire ça : la preuve, y’a quinze jours il faisait beau, j’étais en vacances et aujourd’hui maman me demande si c’est des feuilles grand format petits carreaux ou des feuilles petit format grands carreaux, et moi je réponds « perforées ». Alors ?

Moi je suis pas comme ces gens. Ces gens qui pensent que la vie elle peut pas changer en quinze jours. Moi je pense même carrément le contraire : la vie ça bascule comme ça, bling, d’un côté ou de l’autre. Moi je crois que je tombe toujours du bon coté. Je sais pas pourquoi. Y’en a qui disent « destin », y’en a qui disent « bonne étoile », moi je dis rien. Je laisse faire.

Y’a 15 jours j’ai mis mon blog sur pilotage automatique et je suis allé voir si le soleil pouvait me rendre plus noir que blanc. Au fond du jardin. Parfois les vacances elles sont là, au fond du jardin. Surtout quand on a pas le choix. Un peu marron. Le soleil il m’a rendu un peu marron. Je me sens un peu différent. Parfois ça suffit pour se sentir mieux de se sentir un peu différent.

Quand je serai redevenu blanc ce sera la rentrée. Débronzage compte-à-rebours.

Crocheton bosse depuis presqu’un mois maintenant. Avec son premier acompte il s’est payé de l’auto-bronzant. Il veut pas être « pâle comme un cul » quand il va voir ses copains le week-end. Il veut que ses copines du lycée des bourges elles pensent qu’il revient de vacances. Ça aussi c’est nouveau : il sort le week-end Croch’. Depuis qu’il travaille.

Y’a 15 jours, j’ai pris un stylo et j’ai commencé à écrire. Une histoire que j’invente. Et c’est marrant à faire. Peut-être je vous la ferai lire un jour. Si vous voulez.

Au bout de 15 jours, j’ouvre mon blog, j’ouvre mes mails, et y‘a des gens qui m’encouragent, d’autres qui veulent m’interviewer, et y’en a qui veulent savoir « comment devenir une star grâce à un blog ?»
Il s’en passe des choses en quinze jours.

Mais moi je sais pas trop quoi leur répondre à ces gens-là.
Parce que moi, tout ce que je sais faire, c’est ça : écrire des mots.

Seulement voilà : y’a un autre mail dans ma boite. C’est celui d’un éditeur.
Et lui tout ce qu’il veut c’est justement ça : mes mots.
Alors je fais quoi ?




Publié dans Au jour le jour

Commenter cet article

. 11/07/2007 02:44

f

locy 16/09/2006 17:30

Man dieu on parle de moi plus haut...Suis toute retournée moi, surtout Brad ne viens pas commenter chez moi ! De toute façon y'a rien à dire...
Quand à la critique, je ne la formule que lorsqu'elle est positive sinon je ne commente pas et je passe à autre chose, c'est comme ça que je fonctionne...Chacun son truc...
BIZ

rose 10/09/2006 20:40

Le livre de BPD...
Quand tu regardes la couverture à l'envers dans un miroir sans teint sous une lumière légèrement bleutée, apparaissent des gros mots subliminaux, humides et poilus qui s'impriment dans ton cerveau sans même que tu t'en doutes.
Si tu remplaces chacune des lettres du titre par sa suivante dans l'alphabet, ça donne un truc du genre "ACHETE-MOI, RADIN".
BPD se fait engager comme stagiaire-cafetière dans le journal pro des libraires et bidouille en douce les chiffres des ventes, pour en faire vendre trois fois plus.
BPD lance lui-même la polémique en faisant courir la rumeur que en fait, BPD, c'est Natasha.

A l'intérieur, il y a des mots sur du papier et c'est les mêmes que sur l'écran, sauf que.
Sauf qu'entre eux et moi il y a la thune, il y a l'occasion qui fait le larron, il y a l'opportunisme, il y a les profiteurs exploiteurs de talent.

L'inutilité, la futilité, l'instantané, ça fait partie du charme.

Alba 10/09/2006 20:00

Oh oui ça change, en 15 jours. Parfois même, en 2.
En 2 jours on peut passer du bonheur absolu, jamais touché encore, des plans pour l'avenir, au désespoir et au renoncement. En 2 jours on peut passer des mots qui parlent de naissances aux mots qui parlent de mort.
... Je découvre ton blog, et l'apprécie. L'enseignante en moi et l'adulte et l'humaine l'apprécient.

Gabrielle 09/09/2006 10:49

J'arrive un peu tard peut-être, mais...
C'est vrai que ce serait dommage de plus avoir de blog, mais...
Tu te rends compte qu'on compte tous sur toi. Pour certains qui sont "grands", adultes, qui ont déjà un boulot, tu as ce qu'ils auraient rêvé d'avoir. Ils sont fiers de toi, pas jaloux, non, ils sont fiers de vir que tu réussis, que tu te démerde bien, comme tu peux. Que tu laisse personne tomber. Mais....quand je vois ton appréhension, j'ai l'impression que tu as oublié quelque chose...que tu as oublié ça:

Il faut toujours tout essayer. Tout essayer, pour tout.