Trop pas

Publié le par Brad-Pitt Deuchfalh

C’est marrant mais le collège maintenant, ça me paraît vraiment loin.
Et mes potes du lycée, c’est vraiment des potes, et je suis vraiment content de les avoir retrouvés.
Je regrette même pas les vacances.

J’ai dit à Mano : « Au fait pour samedi… » et il a répondu « Ouais ?
-Bah, finalement j’viendrai pas.
-Sérieux ?
-Ouais, j’avais oublié mais c’est ce week-end que je vais chez mes cousins à Paris. »

Ça m’embête de lui mentir à Mano. Mais bon, c’est sa faute aussi : je sais très bien que si je lui dis que je vais à Paris, il va dire que c’est cool ou que c’est de la balle.
« Ah, tu bouges sur Paname ? C’est d’la balle !
-Ouais, du coup pour samedi, bah, désolé… tu m’en veux pas hein ?
-Trop pas. »

Est-ce qu’il m’en voudrait trop pas Mano si il savait que j’ai pas de cousins à Paris ?

C’est marrant mais le collège maintenant, ça me paraît vraiment loin. C’est comme ça que j’ai lancé mon argumentaire et Crocheton m’a regardé en travers avec encore son nez dans son assiette mais déjà son œil dans la mienne. Il me voyait venir. Et papa a dit hin hin. Je crois qu’il me voyait venir aussi. Et j’ai dit que Mano, enfin un copain du lycée, un mec bien, vraiment gentil et cool, et bah que Mano il faisait une petite soirée et mon père a dit « non ! » et j’ai dit samedi soir mais on m’a pas entendu.

J’aurais pu dire « mais c’est pas juste ! Crocheton, lui, il a le droit de sortir ! » J’aurais pu. Mais j’avais promis à Croch’ de pas le faire. J’ai tout simplement pas insisté. Mon père m’a regardé, prêt à rembarrer mon deuxième assaut mais j’ai juste dit « d’accord papa ». Et on est passé à autre chose.

Crocheton a dit « parfois, faut savoir pas jouer les héros. Si il dit non, t’insistes pas. Donne pas tout ce que t’as sur le premier assaut. Laisse le croire que tu veux pas te battre. C’est une stratégie Brad, crois-moi : faut savoir pas jouer les héros. »

Quand même. J’étais trop content hier quand Mano m’a demandé «J’fais une réssoi chez ouam samedi, tu viens ?
-Ouais mais je vais galérer pour rentrer : t’habites super loin.
-No soussaï mon pote. Tu dors chez ouam. »
Tu dors chez ouam. Putain, comment il assure le Mano. Nous, personne est jamais venu dormir chez nous, même pas Postiche, et pourtant c’est comme un frère. Et pis j’ai dit : « Ouais, ça va être galère nan ? …
-Trop pas : mes renp’s sont pas là. Allez tu viens avec un truc à tiser et tu dors chez ouam, ok man ?
-Yes ! »
Yes j’ai dit en lui tapant dans la main, mais je réfléchissais déjà à ce que je lui dirais aujourd’hui et j’avais déjà cette histoire de cousins dans la tête.

Si il savait que mon père veut tout simplement pas que je sorte le soir parce que « on sort pas le soir quand on a 16 ans » Mano il dirait que mentir à un ami ça se fait trop pas. Il aurait bien raison. Ça se fait trop pas.

« Ils crèchent où tes zincous à Paname ? »
Quand j’étais en CM2 on était allé à Paris. On avait fait un tour en bateau-mouche. Ce que je connais de Paris, ça se résume à peu près à ça. A la balade en bateau-mouche. Mais bon, fallait bien que je réponde un truc.
« A côté de la tour Eiffel… ils habitent à côté de la tour Eiffel…
-Ah ouais ? Au Trocadéro ?
-Oui c’est ça… au trop pas d’héros. »




Publié dans Au jour le jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

. 11/07/2007 03:12

.

El Eonor 20/10/2006 14:02

À Paname on dit "trop aps" hihi.

Bra 26/09/2006 15:51

Brad il répond plus aux com'... C'est vraiment TROP PAS cool...

Iposituana 26/09/2006 12:07

Sinon, tu connais "le trou qu'a des couilles" ?

ps : déjà dormi je crois

L'oeil regardait cahin-caha 25/09/2006 13:49

trop pas cabana!
un jour t'auras l'droit de sortir de ta cabane va ;-)