La banane

Publié le par Brad-Pitt Deuchfalh

Quand l'eau qu'est dedans prend vraiment trop de place et qu'il faut vraiment qu'on en enlève… quand on revoit le passé comme si c'était le présent et les images d'hier qui défilent devant nous mais qu'on sait que c'est pas vrai et qu'on est là… quand y'a les mots qui sont comme des poignards et qu'on sait que c'est les nôtres, qu'on les a posés là y'a longtemps pour venir s'y empaler demain… quand le ciel c'est comme un souvenir mais qu'on a mal sans savoir pourquoi, on pleure.

Quand les gens sont gentils à se demander si vraiment c'est bien des gens normaux ou si c'est pas simplement des êtres venus d'ailleurs ou des types qui veulent nous séduire mais qu'à bien y réfléchir, non, c'est juste des gens gentils… quand les mots qu'on a écrits c'est pas juste NOS mots, mais c'est des mots et qu'on se les prend en pleine gueule comme si ils étaient pas à nous… quand la vérité sur le monde c'est que c'est dur de savoir si tout ça c'est bien ou si c'est pas juste une plaie béante, on pleure.

Quand on veut dire sa peine, quand on veut dire sa joie, quand y'a des gens qui partent… quand c'est dur… quand c'est tout simplement vraiment trop dur d'être juste soi-même avec les choses en face qui sont comme un mur trop haut… quand les gens qui te regardent c'est des sourires qui te touchent comme seuls les sourires des autres peuvent toucher ton âme, on pleure.

Quand on lit et quand on relit, et je peux dire que j’ai lu et que j’ai relu, on se dit que merde.
Je l’ai lu. Je l’ai lu et relu. Et je me suis dit que merde c’est quand même trop facile de faire des textes à l’eau de rose. Quand l’eau qu’est dedans prend vraiment trop de place et qu’il faut vraiment qu’on gnagnagna … quand y'a les mots qui sont comme des poignards et qu'on sait que c'est les nôtres pfffffff.

« Quand on veut dire sa peine, quand on veut dire sa joie… » rholala la honte. C’est une chanson de Lara Fabian ou quoi ?

Nan mais sérieux, c’est quand même vachement plus dur d’écrire des choses drôles que des choses tristes je trouve. Et d’ailleurs, dans la vie aussi c’est plus dur de faire des trucs drôles que des trucs tristes.

Tiens, on va faire un jeu. Notre dernier truc triste et notre dernier truc drôle. OK ?
Allez, je commence :

Le dernier truc drôle c’était hier.
J’écoutais à la porte (oui je sais : c’est pas bien. mais je me faisais chier alors…). Pendry était dans sa chambre avec sa copine Sandy. Soit disant elles faisaient des maths.
« Tu vois, moi j’crois que c’est comme ça qu’il faut faire.
-J’y arrive pas. (Pendry, les maths, c’est pas trop son truc)
-Bah oui mais c’est normal, c’est parce que là ça fait une courbe. (Là je me dis y=ax+b)
-Bah oui mais n’empêche, j’ai pas la bouche assez grande. » (c’est là que ça m’a mis la puce à l’oreille)
Il fallait que j’en ai le cœur net : je regarde par le trou de la serrure. Pendry a une banane (pas épluchée) au fond de la gorge. Elle louche dessus pendant que Sandy la fait aller et venir dans la bouche de Pendry en disant « ça doit faire à peu près ça j’pense ».
Voilà, c’était le dernier truc drôle.

Et le dernier truc triste c’était ce matin :
J’étais tout nu et à côté de moi y’avait Ani, toute nue aussi. Et j’étais sacrément bien. Sa main caressait mon corps. Elle m’a embrassé. Sur la bouche. Elle m’a embrassé sur le torse. Sur le nombril. Sous le nombril. Et un peu plus bas encore. J’avais une trique d’enfer. Et là elle a attrapé mon zboub à pleine main et slich slich : elle s’est mise à l’éplucher comme une banane. J’ai hurlé de douleur AAAAAhhhhh !!! et j’ai entendu Crocheton qui disait « ça va Brad ? » et j’ai ouvert les yeux en disant oui oui.
Mon slip était trempé.
Devant.
C’était un rêve.
J’étais vraiment triste.



Allez, à vous maintenant…




Publié dans Au jour le jour

Commenter cet article

Aphi 10/07/2008 23:23

Waw... je dirais même mieux, Waouh !
Ca fait plusieurs mois que je vous rends visite, Brad, et puis y a même pas une poignée de semaines, depuis mai ou juin sûrement, je me suis dit que bon comme j'ai rien à faire je vais tout lire depuis le début. Et je vous ai trouvé de plus en plus chouette, de plus en plus génial, et quand je dis génial je veux dire que ça tient du génie !
Ce soir, 10 juillet 2008, vers onze heures dix, onze heures et quart, malgré le fait que j'avais déjà lu ce message-là, je me suis dit “Waw !” même si ce qui convenait en fait c'était “Waouh”. C'est fou; c'est la première fois de toute ma vie que j'ai éprouvé un vrai sentiment, un de ces sentiments brûlants comme la colère aveuglante ou l'amour fou, rien qu'en lisant un texte. Vous êtes un génie, Brad.

Guide 08/03/2007 21:46

Il n'y a pas mieux que la banane à Brad pour avoir le sourire...

Nat 14/01/2007 13:54

Je ne m'en foutais pas royalement, tu sais. On se protège comme on peut. Moi, je mens, et je cache ce que je ressens. Mais c'est pas grave, je t'expliquerais un jour.

Dernier truc drôle: les canards timbrés du Jardin du Luxembourg qui se bouffaient la queue après des aqua planning et qui se poutraient avec mouettes et moineaux (y'a des mouettes à Paris, voui voui)

Dernier truc triste: ma gueule dans le miroir ce matin. Sad.

Gabrielle 08/12/2006 20:53

Bon ce précédent commentaire était nul. Si si c'est moi qui vous le dis, mais d'ailleurs vous même vous pouvez (ou vous le faites déjà) le dire. Pour me faire pardonner je vous donne son adresse blog a elle. Elle écrit très bien. C'est une fille particulière, comment dire...désillusionnée... Pas génial ce mot mais j'en trouve pas trop pour la décrire... Vous verrez bien.
Par contre évitez de lui dire que vous êtes venus par ce blog ou de lui donner l'adresse hein...



Oui je sais je me rends de plus en plus compte que je m'arrange pas, mais si je pouvais supprimer ce commentaire, je le ferais. Et je suis d'accord avec vous, j'aurais pas dû parler de trucs personnels concernant d'autres personnes que moi. Mais...quand quelque chose me touche, j'en parle... certes, un peu trop hâtivement, je suis...peut-être...irréfléchie...

Bon j'arrête de m'enfoncer. En plus y'a personne pour m'aider, franchement...non mais... héhé.

http://peutetreque.blogspot.com/

G . A . B . 01/12/2006 22:31

Dernier truc drôle: hier soir en théâtre, Hélène qui fait la présentatrice télé hystérique: "Maquilleuse, BORDEL! J'ai une tête de cul là!!!!" J'étais sur scène avec elle. Dur de se concentrer.
"Le prompteur MERDE! Plus que 50 secondes??!!??!!"

Dernier truc triste: Un copain qui a trompé une copine avec moi. Maintenant vous pouvez jeter l'opprobre sur moi. Mais bon, c'est pas ça qui est triste, c'est qu'en fait lui il ait fait "ça" en pleurant parce que j'étais sa "thérapie", mot que je n'ai réellement compris que quand sa copine, l'ayant appris, m'a dis de pas me stresser avec ça parce qu'elle s'en fout royalement.
Lui il est amoureux d'elle depuis des mois.
C'est juste que ça me fais mal pour lui, alors j'ai besoin de raconter, c'est pas pour étaler ma vie s..... (ben non, je peux pas dire sentimentale là...). Toute façon personne me jugera sur ça, parce que Brad il le fera pas parce qu'il a confiance en moi et il sait que je suis une fille bien (si... c'est vrai... s'il vous plaît...), et Brad il est trop respecté ici pour qu'on le contredise (enfin... presque :-)

C'est dommage parce que le truc drôle, c'était vraiment très très drôle, et pourtant il est bien plus court que le triste.
En même temps vous connaissez pas Hélène, c'est pour ça que vous riez pas. Si vous la connaissiez, vous pourriez l'imaginez devant votre ordinateur, et vous seriez en train de rire. De rire en étant CONTENT! Oui c'est vrai.