Cagoule

Publié le par Brad-Pitt Deuchfalh

NOUVEAU FLUX RSS / ACTUALISEZ

Maman a eu son accident. Et depuis, maman a huit ans. A tout jamais maman a huit ans. Sauf des fois, mais on sait jamais quand.
Heureusement.
Heureusement que maman a eu son accident.

Crocheton est arrivé à la maison et papa a dit "on est le 1er décembre". J'ai tout de suite pensé que c'est bizarre cette manie qu'ont les gens en ce moment de s'émerveiller pour si peu. On est en décembre, bon bah ok, on est en décembre, et alors ?
Mais j'avais tort. Papa a ajouté : "je te rappelle que ta pension c'est 75 euros Crocheton. Payable en début de mois !"

Y'a vraiment des journées pourries. Tu te lèves et tout va bien et puis t'enfiles une chemise et ça y est c'est parti pour une journée de merde.

N'empêche. Les gens ils sont quand même bizarres.
Entre Mano qui me demande si j'ai prévu un truc pour le nouvel an et Lafleur qui me demande si je vais aux sports d'hiver et tout le monde qui veut savoir si j'ai acheté tous mes cadeaux de Noël… Qu'est-ce qu'ils ont tous avec les cadeaux de Noêl ?!

Moi, décembre, j'aime pas ça. On part à 7h30 du matin avec Postiche pour aller au lycée et on se les gèle à 7h34 cachés derrière le garage de madame Goimain. Surtout Postiche.
Faut dire qu'il est en slip.

Du coup, j'arrive en retard en cours et j'ai le cœur qui tape comme un tambour parce que j'aime pas ça rentrer dans la classe quand tout le monde est déjà installé. L'autre truc que j'aime pas et qui me fait exploser le cœur BOM BOM c'est quand je suis interrogé à l'oral en anglais. Je déteste ça.
J'arrive complètement gelé dans la classe qu'est surchauffée. La seule place qui reste est collée au radiateur qui chauffe à fond la caisse et en deux minutes je transpire comme un singe et j'ai mon tee-shirt trempé. Et le visage rouge comme une écrevisse. Et là bien sûr y'a la prof qui m'interroge :
" And you, Brad, did you buy your Christmas presents ?"

Moi décembre, j'aime pas ça. Tiens, par-exemple, dans la rue principale, la grande rue piétonne, ils ont installé une espèce de marché de Noël, avec des stands imitations chalets et des branches de sapin qui pendent partout.
Moi, j'ai une théorie là-dessus :
Comme tous les petits commerçants sont concentrés ici, les clients sont tous au même endroit au lieu d'être répartis dans la ville. En plus, leurs chalets, ils sont tous collés les uns aux autres et des deux côtés de la rue, donc forcément y'a moins de place dans la rue. Et les piétons sont plus serrés. Donc forcément, on dirait qu'il y a plus de monde (on dirait). Et donc évidemment les gens marchent moins vite (puisqu'ils sont plus serrés). Du coup on a l'impression qu'ils ralentissent pour regarder les stands.
Ajoutez à ça des boules et des guirlandes qui clignotent et vous pouvez faire croire à n'importe qui que c'est le joyeux esprit de noël qui attire les gens.

En plus, les autres (ceux qui passaient par là mais qu'avaient pas du tout prévu d'aller sur le marché de Noël), ils voient qu'il y a plein de gens qui regardent les stands donc qu'est-ce qu'ils font ? Ils y vont aussi. Pour voir. Et y'a encore plus de monde. Qui marche encore moins vite. En cercle vicieux.

En sortant de cours, je croise Postiche dans les couloirs. Il a un jean super à la mode. Un jean Slim comme il dit. Il voit mon tee-shirt trempé. Il me dit de mettre un truc sec. Que sinon je vais attraper la grippe. Et il sort une chemise sèche de son sac. Une chemise Sim. Je l'enfile.
Sa mère à Postiche, elle a un chignon. Un chignon qu'on dirait Marge Simpson tellement il est gros son chignon.
La mère de Postiche elle nous emmenait à l'école quand on avait 8 ans. Elle avait déjà son chignon. On mettait nos cagoules. C'est maman qui me l'avait tricotée ma cagoule. Elle était verte et orange. Et j'avais l'écharpe qui allait avec. Et même les moufles.
Ma cagoule et mes moufles.
Pendry aussi elle avait sa panoplie mais à la place de la cagoule elle avait un bonnet. Normal : Pendry c'est une fille.

J'aurais trop aimé avoir des gants. Mais maman savait faire que les moufles.

Depuis que Crocheton est à la fac, Postiche vient me chercher le matin et on part tous les deux au lycée. Un peu comme quand on avait 8 ans. Sauf que Postiche veut qu'on s'arrête derrière le garage de madame Goimain.
Et à 7h34, il fait 6 degrés derrière le garage de la mère Goimain et Postiche est en slip.

Nos cagoules avec Postiche, on les remontait pour que ça cache notre bouche et on aurait dit que c'était des casques de moto et vroum et vroum on courait et attention les enfants en traversant la route hurlait la mère de Post'.

Avec des gants ça aurait fait encore plus "motard"…

Jouer au motard avec nos cagoules et nos moufles avec Postiche, on le faisait jamais devant maman. Je sais pas pourquoi. Peut-être qu'on avait peur que ça lui rappelle son accident.

Postiche c'est notre plus vieux copain. Avec Crocheton des fois, on se demande si on le connaîtra encore Postiche quand on sera grands. On se dit que ce serait bien.

La mère de Postiche, elle dit que "la communauté yavish n'est pas le lieu d'un consumérisme forcené" (je cite) "en conséquence de quoi, Postiche, tu ne dois pas porter de jean à 90 euros."
La vérité c'est que Postiche il a pas le droit de porter un jean, même si il coûte 5 euros. PAS de jean ! QUE des pantalons en tergal ! Pour aller au lycée ! Du coup tous les matins Postiche et moi on s'arrête derrière le garage de madame Goimain et Postiche récupère les fringues qu'il a planqué là la veille et il se change.

Il enlève ses fringues et les planque dans son sac. Rien que ce matin il avait un pantalon en tergal vert bouteille et la chemise la plus moche que j'ai jamais vue. Un truc tissé en poils de cul avec un motif de papier peint. Elle est tellement moche qu'on l'appelle la chemise Sim.

Crocheton et moi, nous, des jeans on peut en mettre, vu que maman sait pas ce que ça veut dire "consumérisme forcené".
Heureusement qu'elle sait pas.
Heureusement.
Sauf des fois, mais on sait jamais quand.


Publié dans Au jour le jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

h 11/07/2007 02:20

f

hélÚne 08/04/2007 15:23

ça aurait été tellement plus intéressant si c'était réellement un garçon de 15 ans qui l'avait écrit ...

JPADPS 09/01/2007 23:14

Salut Brad ! Merci d'écrire comme tu écris, et de me faire rire ! Enfin une découverte sympa au festival !
(et j'ai voté of course !)

Natacha 30/12/2006 01:49

Moi j'suis une fille et j'avais une cagoule avec une chapka, un combiné des deux. Non seulement j'voyais rien mais en plus j'pouvais plus respirer.

Cécile 29/12/2006 15:32

"Did you buy your Christmas presents?" Didiousse...