Bons baisers de Fort de France

Publié le par Brad-Pitt Deuchfalh

On est rentré en courant dans la maison. Maman a demandé "c'est vous les garçons ?". Pliés en deux, les mains sur les genoux, on a répondu grumpfmoin parce qu'on arrivait pas à reprendre notre respiration. En plus on rigolait. Mais ça voulait dire "ouais m'man". Et puis on a enlevé nos bonnets et comme ça quand maman est sorti de la cuisine, ce qu'elle a vu c'est nos deux têtes toutes rouges, à Crocheton et à moi, et au milieu : un sapin tout vert. Et elle a dit avec des grands yeux : "oh les garçons, vous avez ramené un sapin." Et nous ce qu'on voulait c'est juste ça : voir la tête de maman quand elle a sa tête de petite fille.

Alors nous demandez pas si on regrette de l'avoir volé ce sapin.

Je suis content que Crocheton soit là pour les vacances. Depuis que Crocheton est parti à la fac, la vie c'est plus pareil. C'est pas mieux. C'est pas moins bien. C'est juste plus pareil. Lui là-bas et moi ici. La fac, Crocheton, il s'y plait pas trop. C'est surtout que sa chambre d'étudiant, elle est à un bout de la ville et le campus il est de l'autre côté. Et puis Crocheton il dit que dans sa chambre d'étudiant il s'emmerde. Tu m'étonnes. Neuf mètres carrés pour mon frangin c'est une prison. Mon frère c'est un explorateur. Il est fait pour l'horizon, pas pour les murs.

Comme tous les samedis papa est parti à la chasse à courre. C'est drôle quand même de passer autant de temps en forêt et d'avoir jamais ramené un sapin de Noël.

Noël, joyeux noël, bons baisers de Fort de France. Comme d'habitude, maman a mis son CD de la Compagnie Créole. Et elle chantonne en se dandinant avec une guirlande à la main. On dirait qu'elle danse avec le sapin.
Après, avec Crocheton, on monte dans notre chambre parce que maman va passer la serpillière. Et puis surtout parce qu'elle met son CD de Patrick Sébastien avec le petit bonhomme en mousse et tout le reste. Quand on est dans notre chambre on arrive à presque pas l'entendre.

Avec Crocheton on se dit que papa a dit qu'il allait à la chasse à courre mais qu'en fait il est sûrement parti acheter un cadeau pour maman. On se demande bien ce qu'il va lui offrir.
Moi ma mère ce que j'aimerais lui offrir c'est le "SOS-maisons". Ce serait super. Y'aurait le gars de SOS-maison qui arriverait et y'aurait que moi à la maison et ding dong
-Bonjour, Philippe Demougeot, SOS-maison.
-Bonjour, Brad-Pitt Deuchfalh, entrez.

-Vos parents sont dans le show-business ?
-Ah non, pourquoi ?
-Nan je dis ça à cause des cadres. Y'a beaucoup de photos de chanteurs encadrées.
-Ah oui… ma mère les a découpées dans téléStar.

Après il ferait plein de transformations dans la maison et changerait la moquette et le papier peint qui sont là depuis deux siècles et quand maman reviendrait elle aurait l'impression que c'est un conte de fée et elle aurait un sourire super beau et des larmes aux yeux. Ce serait génial.

Pour papa, maman a acheté un puzzle de 2500 pièces qui représente un cerf avec quatre biches. Il ressemble un peu à celui que papa a fait l'année dernière. Celui qu'il a collé sur une planche de contreplaqué pour le mettre sous-verre et l'accrocher dans l'entrée de la maison. Le puzzle, maman l'a acheté toute seule mais elle nous a dit : "on dira à votre père que c'est vous qui lui offrez."

Avec Crocheton on a acheté le dernier album de Michel Sardou pour maman. C'est toujours mieux que le petit bonhomme en mousse de Patrick Sébastien. Et puis maman adore Michel Sardou depuis qu'elle a eu son accident. Elle a même une photo de lui sur sa table de chevet.
Grace à notre copain qui travaille sur le marché au stand des Cd, le cadeau de maman, on a réussi à l'avoir à 10 euros au lieu de 24.

A 17h00, Papa entre dans la chambre et nous demande ce qu'on a pris comme cadeau pour maman. On répond en chuchotant qu'on a acheté le dernier album de Michel Sardou. Ok très bien il répond, vous me direz combien je vous dois.
Crocheton dit "ah bah, on comptait lui offrir tous les deux, Brad et moi."
Papa dit : "C'est plus sympa de lui offrir tous les trois."
Crocheton me regarde.
Papa dit "alors… je vous dois combien ?"
Dans une seconde Crocheton va dire à papa qu'il avait qu'à trouver un cadeau lui-même au lieu de compter sur nous mais au même moment papa dit "ah au fait : on nous a volé le sapin de la communauté yavish… z'auriez pas une idée de qui a fait le coup ?"
Trois secondes de silence.
Crocheton répond :
"10 euros p'pa… si on se met à trois, tu nous dois 10 euros… "


Publié dans Au jour le jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

. 11/07/2007 03:10

.

L'encrier 10/01/2007 11:02

En retirant les guirlandes du sapin je chantonnais « Un petit oiseau, un petit poisson s’aimaient d’amour tendre mais comment si prendre… » Je pensais à l’oiseau racontant au poisson : les montagnes, l’herbe tendre, le ciel, les nuages, la pluie et toutes ces beautés inaccessibles au poisson. J’imaginais le martin pêcheur et son plumage coloré, lui, connaît les profondeurs de la rivière, il s’en nourrit. « ..mais comment si prendre quand on est dans l’eau… » Mais qu’est ce que c’est con un poisson, ça sait faire que des bulles!

Praby 04/01/2007 22:59

Brad t'écris bien mais tu sers encore à rien ... A approfondir, à maturer ... de garde à boire en 2012.
D'autres textes étaient plus utiles.
Et ne me dis pas, toi, qu'écrire n'est pas sensé servir à quelquechose.
JE m'expose aux rageux.
En tant que lectrice de longue dâte j'assume à fond.
Bises quand même.
En espérant que la vie te réapprovisionne après les fêtes.

locy 29/12/2006 17:43

Avec les 10 euros vous lui offrez la star ac' et ses singles et voilà une maman aux anges, non ?
En tout cas :
Joyeux noël et bon bout d'an !!
Biz

Jordane 28/12/2006 03:00

Joli joli, comme d'hab :)
Bon répis avant le nouvel An, Brad, et que l'année 2007 soit avec toi, Crocheton, et toute ta famille ;)