A celle qui saura être celle...

Publié le par Brad-Pitt Deuchfalh

Est-il possible que tu existes ? Est-il raisonnable de l’imaginer ?
L’amour sera-t-il comme je l’imagine et le rêve ? Et le rêve. Sera-t-il comme celui que je fais souvent quand il deviendra réalité ? Près de toi. Alité près de toi sans jamais pouvoir me souvenir au réveil de ta voix ou ton nom, ou ton visage, fuyant sans cesse.
Est-il possible que tu existes ? Est-il stupide de ne pas y croire ? Est-il stupide de le vouloir, de l’attendre ? De la tendre au-dessus de ce songe, ma main, vers toi, même si je sais que chaque fois je t’oublie et tu disparais.
Faut-il qu’avant je te cherche, qu’après je te cours, pour qu’un jour ?
Faut-il que je ferme mes phrases comme on se claquemure pour que tu ne m’entendes plus qu’en murmure ou que j’ouvre les guillemets pour que tu me moques d’un sourire ?
Encore longtemps me faudra-t-il t’écrire à défaut de te dessiner, moi qui n’ai ni ce talent ni l’ardeur de vouloir l’acquérir, me faudra-t-il encore longtemps t’écrire, te dessiner en mots en somme, pour figer ton portrait un peu plus dans ma mémoire, avec cette peur de te perdre, toi que je ne connais pas encore ? A mesure que tu m’échappes, me faudra-t-il, à jamais, allonger mes phrases aussi loin que je le peux comme on poursuit un fantôme au fond de sa mémoire avec l’ivresse de croire que le bonheur est proche et le désespoir de l’essoufflement qui soudain te coupe en deux le poitrail et le rêve ?
Faut-il abandonner avant même le départ ? Faut-il lâcher prise et oublier ? Faut-il l’intelligence de se préserver ? De se mettre à l’abri ?
Est-il possible que tu existes ? M’aimeras-tu ? Est-il dommageable de l’imaginer ?

Est-ce que les murs de pierres tombent avant même d’être construits sous le seul prétexte que les murs finissent toujours par tomber, qu’ils fussent en grés, en marbre ou en calcaire ?
Est-ce que l’amour ouvre les yeux ou est-ce qu’il les ferme ? Est-ce que l’amour peut être beau sans être idiot ? Est-ce que l’amour est toujours comme celui que je vois partout, dans les magazines, dans la télé, est-ce que l’amour est toujours un peu gourde, toujours un peu tarte, toujours sucré et doux et a-t-il toujours cet arrière goût de violence et de haine, comme à la maison ?
Est-il possible que tu existes ? Est-il souhaitable que oui ?

[mp3]

Texte lu par Camille




Créer un lien

Publié dans Au jour le jour

Commenter cet article

Christine 13/02/2006 23:18

je ne peux que lire, lire et relire

Nik 13/02/2006 06:50

Nice site! Good job!

léna 02/02/2006 19:05

l'amour c'est très beau mais faut-il encore trouver le vrai. Tu trouveras plein d'amours que tu croiras vrais et beaux mais en fait ce ne sera que pour te forger une expérience. Après, lorsque tu auras à peu près compris "l'amour", je te jure que ce sera merveilleux. Bonne chance en tout les cas. Bisoux
Léna

mélanie 29/01/2006 15:25

je crois quet u devrais devenir ecrivain!!c 'est magnifique ce que tu ecrit!! chapeau l'artiste!

Boris 24/01/2006 17:25

quel poète !