Le steak

Publié le par Brad-Pitt Deuchfalh

La saga du camping : épisode 4




La nuit tombait doucement sur le camping. Tout le monde avait bonne mine. L’air était presque frais. Avec ces odeurs propres aux paysages de bord de mer. Je marchais lentement comme marchent les gens seuls, dans les allées du camping, et dans la nuit encore claire, au détour d’un chemin, je vis un gars croiser un jeune couple : une jolie jeune fille avec un garçon que -pour ne pas le confondre avec l’autre- nous appellerons Crétin tandis que le deuxième se verra, à juste titre, affublé d’un délicieux prénom. Connard par-exemple.

Crétin n’était pas peu fier de balader à son bras cette charmante gourde qui lui servait de faire-valoir. Elle-même était heureuse : elle aurait enfin quelque chose de croustillant à raconter à ses poufiasses de copines à la rentrée. « Ouais c’est trop méga : je suis sorti avec un mec au camping… trop super beau ! »

Connard, du haut de ses douze ans et demi, baladait sa frime à travers les tentes et il faillit bien croiser le jeune couple sans mot dire mais soudain –le temps que ça arrive au cerveau- l’imbécile promeneur prit conscience que le jeune homme qu’il venait de croiser était de ses amis. Et surtout qu’il tenait une jeune fille par la main. Il se retourna donc sur le passage des deux amoureux et jeta dans l’air ces quelques mots : « elle est française ? » L’autre, fier comme un épouvantail, lui rétorqua sans même ni s’arrêter ni se retourner « nan, elle est allemande ». La jeune fille souriait, elle ne comprenait pas. L’espace d’un instant elle n’avait été rien d’autre qu’un bout de viande. Et elle ne le savait pas.
Et soudain je me suis dit que cet instant durerait sûrement jusqu’à la fin de sa vie.

Et que Connard et Crétin portaient vraiment bien leurs noms.

 



Créer un lien


Publié dans Au jour le jour

Commenter cet article

. 11/07/2007 03:13

.

nik 13/02/2006 06:19

nise site!

kif 24/12/2005 18:10

Quel etre humain normalement sexué n'a pas vécu ce genre de situation. N'oubions pas que nous sommes des mamifères. La critique et le jugement de son prochain, de quel droit pouvons évaluer la conduite des autres.

Jéjé 24/12/2005 14:06

Je n'ai pas l' habitude de faire des commentaires mais là...
je suis obligé.

Merci, tes textes me font passer de très bons moments.
Je ne lis pas tout d'un coup pour en garder de coté mais ce n' est pas facile.


Comme tu vois j' utilise peu(ou pas) de superlatifs mais je devrai.

Bonne conitnuation et merci encore.

blacktwist 10/10/2005 20:33

!!longue vie à toi et à ton blog!!! bonne continuation !!!