J'ai juste envie d'hurler.

Publié le par Brad-Pitt Deuchfalh

J’ai pas les mots qui sortent des doigts en un long flot qui s’arrête plus, non j’ai pas les mots. Pas aujourd’hui.
Aujourd’hui j’ai les larmes.
Tant pis.

Alors c’est ça ? C’est ça la vie ? C’est juste un truc qui te fout des bâtons dans les roues quand tu dévales à pleine vitesse, quand tu souris ? Quand t’as les cheveux au vent ? C’est juste un truc qui t’arrache les tripes avec un cutter ?
J’étais bien moi ici, j’étais bien.

Dernier jour de connexion. Papa a pas changé d’avis.
Tant pis.

Il rentre dans la maison, me voit devant le clavier, les yeux rouges. Il vient, me passe la main dans les cheveux tellement gentiment que je suis même pas sur que ce soit lui et il me dit « ça va Brad ? » et je sais qu’il m’aime. Putain c’est bien ça le plus dur. C’est que moi aussi. Et je dis oui ça va comme si de rien.

J’ai juste envie d’hurler.

« C’est pas juste ! J’avais le sourire aux lèvres et on me l’arrache de la gueule, on me colle au mur, boulet au pied, et je peux même plus pleurer tellement qu’on m’a asséché de ma vie, tellement que je suis plus rien qu’un bout de corps sans liberté et j’ai mal bordel, j’ai mal. De pas être libre. De pas pouvoir. D’être là comme un con, cloué au sol, comme un bloc de fonte. De vous savoir là-bas. De vous savoir m’oubliant déjà comme on oublie les cadavres. J’ai tellement mal dedans que je voudrais que ça cesse, que je voudrais juste partir, mettre fin à tout ça, me zigouiller une bonne fois, et ils feront moins les fiers quand ils auront vu où ça mène tout ça, quand ils auront vu que ma liberté je peux aller la chercher beaucoup plus loin qu’ils croyaient. Ils ont qu’à me suivre si ça les chante ! Putain j’ai envie de crever. C’est pas juste. J’étais bien ici. Avec vous. Et maintenant c’est fini. Parce que j’ai pas le choix. J’ai pas le choix… »

Voilà.
C’est ça que je vous écrirai pas.
Parce que je veux jouer jusqu’au bout, quelques soient les règles.
Ce sera la fin d’un chapitre, mais je me battrai pour que ce ne soit pas la fin de l’histoire.

Juré.

M’oubliez pas.
On se reverra.
Juré.
Sur la vie de ma mère.




Créer un lien


Publié dans Au jour le jour

Commenter cet article

. 11/07/2007 02:48

.

nik 29/06/2007 02:02

nice

Téquitoi 12/09/2006 08:05

Putain d'article...
Ca fait environ 4h que je lis ton blog... nuit blanche passée à te lire... c'est tellement bon que rien en peut m'empêcher de continuer de lire...

billie 30/03/2006 22:15

c'est pas parce que ton père avait stoppé le forfait internet que tu disais ça? Je me souviens d'avoir connu ton blog grâce à un certain magazine à qui tu avais envoyé un article afin que ton blog ne meure pas.Sans être méchante, je doute toujours de la véracité des faits (l'identité que tu décris me parait soupçonneuse).Réponds si tu en as le temps.Demain c'est les TPE,souhaitez moi bon courage lol ah désolé les LOL sont interdits, et les MDR?

laurie 15/11/2005 22:33

j'espere que tu pourras bientot avoir de nouveau acces a internet parce que franchement j'adore ton style, avec toi aucune histoire n'est banale. tu as un don pour que tes histoires soient bien. j'adore lire tes articles, je les lis comme je lirai un livre...
surtout n'arrête pas d'écrire (et en plus t'es vachement jeune!)
c'est pas juste j'aimerais tellement écrire comme toi...
bon allez j'arrete de te lancer des fleurs, j'espere juste que tu reviendras vite...